Les ITSS : des infections sexuellement transmissibles silencieuses à haut risque – Comment les prévenir et les traiter?

Les ITSS : des infections sexuellement transmissibles silencieuses - Centre Innova soins

La santé sexuelle est un sujet souvent considéré comme tabou dans notre société. Pourtant, les infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS) sont des problèmes de santé importants qui touchent des milliers de personnes annuellement. 

Au Québec, environ 40 000 individus reçoivent chaque année un diagnostic d’infection transmise sexuellement ou par le sang. Malheureusement, ces problèmes de santé sont parfois asymptomatiques, mais peuvent tout de même causer des conséquences plus ou moins graves pour la santé de la personne atteinte. 

Dans cet article, nous allons explorer les différents types d’ITSS, leurs symptômes, les moyens de les prévenir, de les dépister et de les traiter. En bref, tout ce que vous devez savoir pour protéger votre santé et celle de vos partenaires.

Qu’est-ce qu’une ITSS?

Les infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS) sont des infections qui se transmettent lors de relations sexuelles ou de contact avec des liquides biologiques ou du sang d’une personne contaminée.

Elles sont causées par des virus, des bactéries ou des parasites et peuvent affecter les organes génitaux, la bouche, la gorge, l’anus, le rectum et d’autres parties du corps. La chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, le VIH, l’herpès, le VPH et les hépatites B et C sont parmi les plus fréquentes. 

Notons que de nombreuses infections transmises sexuellement ne présentent aucun symptôme et peuvent passer inaperçues pendant des années, augmentant ainsi le risque de transmission.

Quels sont les symptômes des ITSS?

Les symptômes des ITSS varient en fonction du type d’infection, de la personne infectée et du stade de l’infection. Cependant, la plupart des ITSS sont sans symptômes et ne guérissent habituellement pas sans traitement adéquat. Voilà ce qui augmente le risque de transmission aux partenaires. 

Toutefois, des symptômes comme des écoulements génitaux anormaux, des douleurs pelviennes, des douleurs lors des relations sexuelles ou aux organes génitaux, des éruptions cutanées aux organes génitaux, des douleurs en urinant ou de la fièvre devraient être des signaux alarmants nécessitant une consultation avec un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée (IPSPL) dans les plus brefs délais.

Certains symptômes, tels que des ulcères, des verrues génitales ou des lésions cutanées, peuvent être visibles ou ressentis à l’extérieur du corps, alors que d’autres peuvent être internes et donc plus difficiles à détecter sans examen médical.

Il est important de consulter un professionnel de la santé dès que l’on soupçonne une infection transmise sexuellement, même en l’absence de symptômes, afin de recevoir un dépistage et un traitement appropriés. Un diagnostic et une prise en charge précoces peuvent aider à éviter les complications et à prévenir la transmission de l’infection aux partenaires.

Comment réduire les risques de contracter une ITSS?

Parmi les ITSS énumérées précédemment, quelques-unes peuvent être traitées par antibiotiques, tandis que d’autres n’ont pas de traitement de guérison. C’est pourquoi le port du condom est recommandé dans toutes les relations sexuelles, puisqu’il est le seul moyen de contraception qui protège en plus contre les ITSS.

Le dépistage préventif, c’est-à-dire en l’absence de symptômes, est aussi un moyen de réduire le risque de transmission d’une infection sans symptômes entre partenaires. Effectivement, il est conseillé de le faire environ aux 3 mois, ou avant une relation non protégée avec quelqu’un de nouveau.

La vaccination contre certaines ITSS, telles que le VPH ou l’hépatite B, est également offerte. De plus, le partage de matériel de consommation de drogue, de tatouage ou de piercing, comme des aiguilles ou des seringues, est à cesser. Du matériel de consommation stérile est disponible dans plusieurs organismes communautaires et pharmacies. 

Communiquer avec son partenaire constitue la clé en prévention. Parler avec son ou sa partenaire de sa santé sexuelle et de ses antécédents peut aider à prévenir la transmission d’ITSS. 

Pour conclure, les ITSS sont bien présentes malgré qu’encore méconnues. D’où la nécessité d’intégrer de saines habitudes sexuelles, afin de limiter les risques liés aux ITSS. Le port du préservatif, le dépistage régulier et la vaccination sont des mesures efficaces pour réduire les risques de transmission.

Centre Innova Soins® demeure un endroit de choix pour vous aider dans le dépistage, le traitement et l’accompagnement en matière d’ITSS. N’oubliez pas que l’éducation à la santé sexuelle est primordiale pour une vie sexuelle épanouissante et sûre. Informez-vous et parlez avec votre entourage des ITSS pour préserver votre santé et celle de vos proches.

Auteure : Gabrielle Fournier, infirmière clinicienne, gérante et responsable qualité des soins au Centre Innova Soins®