La santé des hommes, parlons-en!

Article de blogue - Innova Soins (Présentation (169)) (1)

*Le mot homme est utilisé afin d’alléger le texte. En soutien à la communauté LGBTQ2+, n’oublions pas qu’avoir un organe reproducteur mâle ne nous définit pas. 


Le Movember

Pourquoi ne pas profiter du mois de novembre pour aborder la santé des hommes. Qui dit novembre dit Movember. Mais qu’est-ce que c’est ? Le Movember est un mouvement social qui consiste à raser sa barbe au début du mois et à ne porter que la moustache. Ce geste symbolique peut être fait pour ramasser des dons pour la recherche et l’investissement dans la santé des hommes, mais il peut également être fait pour simplement amener la discussion. 


Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez les hommes. Selon la Société canadienne du cancer, on estime qu’un Canadien sur huit sera atteint d’un cancer de la prostate au cours de sa vie.1 Pour dépister le cancer de la prostate, on utilise deux moyens. Le premier est la prise de sang appelé PSA (test de l’antigène prostatique spécifique). On débute cette prise de sang à 45 ans chez les hommes à haut risque de cancer de la prostate et à 50 ans pour ceux ayant un risque modéré. La prise de sang à elle seule ne peut diagnostiquer un cancer, mais elle donne un bon indicatif. Pour compléter l’évaluation, le médecin ou l’IPSPL procédera à un TR (toucher rectal) pour aller palper la prostate et déceler toute inflammation ou masse.2


Le cancer colorectal 

Un Canadien sur 16 sera atteint d’un cancer colorectal. C’est pourquoi la prévention de la maladie est le meilleur moyen de contrer ceux-ci. Le dépistage précoce permet de détecter les polypes précancéreux et donc, de diminuer le taux de cancer colorectal au Canada.3 Le fit test ou recherche de sang dans les selles est l’outil de dépistage le plus simple. Normalement, on prescrit cet examen à partir de 50 ans. Celui-ci se fait tous les 2 ans de routine. Au besoin, le médecin prescrira une colonoscopie pour avoir un examen approfondi du colon et prendra des biopsies au besoin.


La dysfonction érectile

Il faut aussi aborder la santé sexuelle chez les hommes. Qu’ils aient 20, 30, 50, 70 ans, les hommes ont des relations sexuelles à tout âge. Parfois, le vieillissement amène son lot de conséquences, dont la dysfonction érectile dût à la perte de tonus du muscle. À noter que la dysfonction érectile peut survenir à tout âge, dépendamment de la cause de celle-ci. La technologie EMSELLA™, chaise connue pour aider l’incontinence urinaire, aide également à la dysfonction érectile. La chaise envoie des ondes électromagnétiques au niveau du plancher pelvien et aide à renforcer ce muscle. Il y a alors une meilleure circulation sanguine et des érections qui durent plus longtemps. 


Les ITSS

D’ailleurs, une vie sexuelle active peut également signifier infection transmise sexuellement et par le sang (ITSS). Un dépistage préventif des ITSS peut aider à prévenir des maladies telles que la gonorrhée, la chlamydia, le VIH, la syphilis ou les hépatites B et C. De saines habitudes de vie sont à préconiser, par contre, le dépistage reste la meilleure façon de freiner les contagions. 80% des gens ayant une ITSS comme la chlamydia et la gonorrhée sont asymptomatiques, donc aucun symptôme.


Il peut donc être plus facile d’avoir une ITSS sans même le savoir puisqu’aucun symptôme ne fait surface. L’examen physique reste une partie importante de l’évaluation de l’infirmière. Elle fait preuve d’une écoute active et sans jugement. Les condylomes, petits amas de chair au niveau des parties génitales ressemblant à un acrochordon, sont une des manifestations cliniques du VPH (virus de papillome humain). Il existe des centaines de souches de VPH. Plus répandues que l’on croit, celles-ci se traitent avec de l’azote liquide. Toutefois, même si les lésions sont traitées, le virus reste à l’intérieur du corps et peut refaire surface à tout moment. Certaines souches de VPH sont responsables du cancer du pénis et de l’anus chez les hommes. Avec une vie sexuelle active, la vaccination contre le VPH demeure la clé. Renseignez-vous auprès de nos infirmières concernant Gardasil-9.

Le bilan de santé au Centre Innova Soins

Ces problèmes de santé ne devraient jamais être pris à la légère. Par contre, il peut être difficile d’avoir accès à notre médecin pour une évaluation ou un suivi. Le Centre Innova Soins est la réponse à ce manque. Nos infirmières praticiennes seront en mesure d’effectuer votre bilan de santé et de discuter avec vous de vos préoccupations sur votre santé physique. Nos infirmières pourront effectuer votre dépistage des ITSS, vos prises de sang, votre vaccination, et plus encore, et ce dans un délai très rapide. 

Le Centre Innova Soins et ses membres sont fiers de porter la moustache pour ce mois de sensibilisation à la santé masculine. 

Écrit par Sarah Lachance, infirmière clinicienne

Sources :

1. Risque (probabilité) d’être atteint ou de mourir d’un cancer de la prostate
2. Statistiques sur le cancer colorectal

Vous aimeriez obtenir des renseignements concernant le dépistage des ITSS, vos prises de sang ou encore votre vaccination? Prenez rendez-vous dès maintenant!