Découvrez les différentes méthodes de contraception féminine

Article de blogue - Innova Soins (Présentation (169)) (4)

Au Québec, plus de 85 % des femmes actives sexuellement ont utilisé un moyen contraceptif au cours de la dernière année. [1] D’ailleurs, la prise de contraceptifs oraux est le moyen contraceptif le plus couramment utilisé par les Canadiennes.[2] Toutefois, il existe plusieurs contraceptifs et quelques-uns sont encore méconnus. Pourtant, il est important d’avoir un contraceptif qui est adéquat pour notre situation de santé et notre mode de vie. Les contraceptifs qui seront présentés dans cet article sont les contraceptifs combinés (œstrogène et progestérone), les contraceptifs à progestatifs seuls, l’anneau vaginal, le stérilet et l’implant contraceptif.

Contraceptifs combinés

Contraceptifs oraux :

Les contraceptifs oraux, également connus sous le nom de pilules contraceptives, consistent en la prise quotidienne de comprimés contenant des hormones (œstrogène et progestérone). Ils agissent en empêchant l’ovulation et en rendant l’utérus moins susceptible de recevoir un ovule fécondé.

Méthode : Habituellement, il faut prendre 1 comprimé 1 fois par jour pendant 21 jours, puis, l’arrêter 7 jours lors des menstruations. Cela peut différer dépendamment de la molécule utilisée.

Timbres contraceptifs :

Les timbres contraceptifs sont de minces patchs adhésifs qui libèrent en continu des hormones (œstrogène et progestérone) à travers la peau. Ils doivent être appliqués sur une partie du corps, généralement les fesses, l’abdomen ou le haut du bras.

Méthode : Appliquer 1 timbre par semaine, pendant 3 semaines consécutives, suivies d’un intervalle de 7 jours sans timbre pour les menstruations.

Anneau vaginal

L’anneau vaginal est un petit anneau souple inséré dans le vagin. Il libère en continu des hormones (œstrogène et progestérone) qui sont absorbées par le corps.

Méthode : Insérer l’anneau vaginal et le garder en place pendant une période de 21 jours. Retirer ensuite l’anneau et attendre 7 jours avant d’en mettre un nouveau.

Contraceptifs à progestatifs seuls

Les contraceptifs à progestatifs seuls sont disponibles sous forme de comprimés quotidiens ou d’injections. Ils contiennent uniquement une hormone progestative et agissent en épaississant la glaire cervicale pour empêcher les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus.

Comprimés : 

Méthode : Un comprimé doit être pris à la même heure, chaque jour pendant 28 jours consécutifs.

Injections :

Méthode : L’injection intramusculaire se fait toutes les 12 à 13 semaines.

Le stérilet

Le stérilet est un dispositif en forme de T inséré dans l’utérus par un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée. Il existe deux types de stérilets : au cuivre (DIU sans hormones) ou avec hormones (progestatif). Le stérilet en cuivre crée un environnement hostile aux spermatozoïdes et à la fécondation, tandis que le stérilet hormonal libère progressivement des hormones qui agissent localement pour prévenir la grossesse.

Méthode : Sa durée d’utilisation varie selon le stérilet, mais en général est entre 3 et 12 ans.

L’implant contraceptif (progestatif)

L’implant contraceptif est un petit bâtonnet flexible inséré sous la peau, généralement, dans le bras. Il libère en continu une hormone progestative qui empêche l’ovulation et épaissit la glaire cervicale pour bloquer l’accès des spermatozoïdes à l’utérus.

Méthode : L’implant est inséré par un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée dans le tissu sous-cutané du bras. Sa durée d’utilisation est de 3 ans.

Bien que l’objectif principal de la contraception soit de prévenir une grossesse, de nombreuses femmes optent pour des contraceptifs pour d’autres raisons. Les contraceptifs hormonaux, en particulier, offrent des avantages supplémentaires en plus de leur efficacité contraceptive. En régulant le cycle menstruel, ils peuvent contribuer à atténuer les troubles menstruels tels que les irrégularités, les douleurs ou les sautes d’humeur. De plus, ces contraceptifs peuvent également aider à réduire les problèmes d’acné et à atténuer les symptômes du syndrome prémenstruel. Ainsi, en fonction de vos besoins spécifiques, une infirmière pourra vous guider vers la méthode contraceptive la plus appropriée pour vous. Elle sera en mesure de prendre en compte vos préoccupations individuelles et de vous conseiller sur les options qui conviennent le mieux à votre situation.

Les infirmières du Centre Innova Soins sont en mesure d’amorcer, de renouveler ou d’ajuster la contraception féminine. Les infirmières praticiennes spécialisées peuvent procéder à l’insertion du stérilet et de l’implant contraceptif. Que vous envisagiez de commencer une nouvelle méthode contraceptive, de renouveler votre prescription actuelle ou de modifier votre choix de contraception, notre équipe qualifiée d’infirmières est là pour vous offrir des soins personnalisés et des conseils éclairés.

Auteure : Sandrine Desjardins, infirmière clinicienne, au Centre Innova Soins® de Saint-Émile.

[1] « Statistiques de santé et de bien être selon le sexe – Tout le Québec: Utilisation de contraceptifs chez les femmes » Ministère De La Santé Et Des Services Sociaux. https://www.msss.gouv.qc.ca

[2] W.A. Fisher et A. Black, « Contraception in Canada: a review of method choices, characteristics, adherence and approaches to counselling », Canadian Medical Association Journal, 176(7), 2007, p. 953-961.